Mulgrew Miller

Skylark est une superbe ballade, beaucoup jouée par les musiciens de Jazz. Il existe beaucoup de versions de pianistes, notamment Keith Jarrett dans le coffret At The Blue Note, The Complete Recordings, Kenny Barron en solo dans le Live At Maybeck Vol 10, dont je parlerai sans doute bientôt, et, pour ce qui nous intéresse ici, de Mulgrew Miller dans le Live at the Kennedy Center en trio.

Dans l’exposition en solo du thème, voici un « turnaround » à la fin du A :

Notez la manière de glisser les triades majeures sur l’accord de Bb13.
Un peu plus tard, voici une phrase assez simple au niveau des notes mais, encore une fois qui « sonne » :
Sur le Bb7 (2ème blanche de la mesure en triolet), Mulgrew joue plus ou moins E7 avant de résoudre sur le Eb. Ce qui est un peu une substitution tritonique, comme on dit dans notre jargon. Cela dit, on pourrait juste voir aussi une phrase en Bb altérée avec une double approche de la note d’arrivée.

Auteur : Florent Gac

Pianiste et organiste de jazz

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s